KETTY & OCEANE

Date de naissance de Ketty : 1998

Date de naissance d'Océane : 2002

 

L'histoire de KETTY & sa fille OCEANE commence en février 2015. On nous avait alors signalé deux juments Ardennaises sur la commune du Cailar, à quelques dizaines de km du refuge, dont l'état des sabots était dramatique.

Aucune d'entre elles ne manquait de nourriture mais leurs pieds étaient tellement abîmés qu'elles ne pouvaient plus marcher, sinon avec des boiteries absolument insupportables. Leurs sabots, fendus de bas en haut, s'écartaient jusqu'à ressembler aux branches des étoiles de mer, nous avions rarement vu ça ! Aucun soin de maréchalerie n'avait été apporté à ces pauvres filles depuis plusieurs années et vous connaissez l'adage « Pas de pied, pas de cheval !».

Les juments sont magnifiques et plus que rondes mais leurs sabots sont épouvantables...

Une voisine a cru bien faire en leur badigeonnant les sabots d'argile.

 

Certes il fallait intervenir avant qu'il ne soit trop tard et il a été très difficile de faire pression sur le propriétaire malgré l'aide précieuse de la D.D.P.P. car nous avions en permanence l'épée de Damoclès qui était au dessus de nos têtes et qui s'appelait «l' abattoir » ! Puis, procès verbal a été dressé à l'encontre du proprio mais il n'a pas été inquiété outre mesure. Le plus effrayant était que les filles continuaient à grossir tous les jours et que leur obésité pesait avant tout sur leurs pieds et que les sabots s'aplatissaient chaque jour d'avantage. Entre temps, un maréchal a été déplacé mais il n'a pas pu faire grand chose car les pieds étaient très douloureux et il fallait tranquilliser les filles qui n'avaient aucune habitude du maréchal.

Il a fallu une autre fois remonter au créneau pour que les soins avancent mais rien à faire, on nous proposait l'abattoir, voilà qui était beaucoup plus simple ! Pour finir, les services ont fait un deal avec lui et lui ont troqué les juments contre l'amende de 1000 € qui était en cours. C'est comme ça que, le 17 février, nous allions chercher nos deux mémères ! Nous passerons sur l'accueil qui ne fut pas des plus chaleureux et sur la mauvaise volonté du proprio qui a simplement refusé de nous remettre les papiers. Ceci, n'était pas grave, l'important était de pouvoir améliorer la vie de ces filles qui avaient tant de mal à marcher et dont les pathologies s'aggravaient de jour en jour.

L'embarquement se passa au mieux et nous étions ravis de les avoir au refuge, pour enfin pouvoir leur apporter les soins nécessaires.

Elles sont calmes et très sympas bien qu'un peu "bourrines" car elles manquent d'éducation !

 

Quelques jours après leur arrivée, nous avons contacté notre maréchal-ferrant spécialisé en orthopédie pour venir s'occuper de nos deux grosses filles ! Il faut avouer que cela n'a pas été facile et qu'il a été nécessaire de tranquilliser légèrement les juments car elles ont mal, et n'ont aussi visiblement aucune habitude de donner les pieds ! Elles pèsent 800 kg chacune et chaque mouvement de défense peut s'avérer dangereux ! Mais avec de la patience et plusieurs paires de bras costauds, les résultats ont été plus que satisfaisants.

Leurs sabots sont méconnaissables mais il faudra encore plusieurs séances de maréchalerie, au cours des prochains mois, pour redonner une forme normale aux pieds.

 

Malheureusement, certains sabots sont ouverts en deux présentant des seimes qui seront longues à disparaitre ! Toutefois l'amélioration est nette, chaque jument marche, trotte et galope et on peut dire que ça leur a changé la vie. Bien sûr, nous avons du poser des fers réparateurs et un suivi minutieux sera nécessaire pendant de longues années. Toutes deux sont de braves juments de trait impressionnantes par leur poids et leur façon un peu bourrines de se déplacer sans faire attention, il faut être vigilants pour deux mais elles sont gentilles et affectueuses !

 

Voilà comment la négligence peut mettre en péril la vie d'un cheval dont les pieds ne sont pas entretenus. Il est important de rappeler que les cas de maltraitance ne concernent pas uniquement l'absence d'alimentation ou les blessures.

Depuis quelques années maintenant, Ketty & Océane profitent d'une vie tranquille au refuge, dans un immense parc de 4 hectares. Les soins de maréchalerie sont toujours un peu délicats, il faut s'armer de patience et surtout de force pour parvenir à s'occuper d'elles mais il y a néanmoins un progrès certain puisqu'il n'est plus du tout nécessaire de les endormir. Nous maintenons leurs sabots dans le meilleur état possible bien qu'elles aient garder des séquelles (aplombs tordus, pieds fragiles, seimes récidivantes).

Ketty est une jument adorable, très proche de l'homme et câline ! Elle adore que l'on s'occupe d'elle même si elle ne se rend pas toujours compte qu'avec un coup de tête affectueux, elle nous envoie valser à plusieurs mètres !!! Elle a malheureusent garder une légère boiterie mais cela ne l'empêche en aucun cas de profiter de sa nouvelle et belle vie !

 

Quant à sa fille Océane, son caractère est assez différent. En effet, Océane est très gentille mais un peu plus timide, elle s'inquiète facilement et se montre très réacive lorsqu'elle a peur. D'ailleurs, la belle avait été adoptée en octobre 2016 chez un monsieur très sympathique qui avait pour projet de partager avec Océane de belles ballades en calèches. Elle avait donc été débourrée à l'attelage et elle aurait pu révéler de belles capacités ; malheureusement son côté craintif a été un souci et un léger accident a mis un terme à cette nouvelle discipline. Ce monsieur, conscient de ses limites et de ses compétences avec les chevaux, a préféré nous ramener Océane en février 2017. Elle a été ravie de retrouver sa maman et à ce jour, nous ne sommes pas vraiment décidés à la proposer à nouveau à l'adoption (l'attelage est proscrit mais Océane est très bien montée et pourrait être une super jument de loisir ; à envisager si on lui trouve une famille parfaite !!)

 

L'histoire de KETTY & OCEANE vous a touché ? Vous souhaitez devenir son parrain / sa marraine ? N'hésitez plus ! Pour cela, envoyez-nous un courrier en précisant votre demande, accompagné d'un chèque de 20 € à l'ordre de l'Association CHEVAL. Nous vous enverrons alors au plus vite le contrat de parrainage et quelques photos de votre filleule.

D'avance, un grand merci pour elles !

ASSOCIATION C.H.E.V.A.L

Domaine du Valat de Ramel

Route de Servas

30340 SALINDRES